Dima Hourani
Palestine | 2014 | 11 min | Docu-fiction
Synopsis
Et si les réfugiés palestiniens étaient retournés dans leurs villes et villages, dans leurs foyers et sur leurs terres ? Et s’ils étaient retournés à Haïfa, Jaffa, Al-Masmiyya et Acre, s’interroge l’artiste, tandis que des familles en noir et blanc traversent la ville dans une marche forcée, ininterrompue depuis 70 ans. Cette reconstitution joue sur des images imprimées dans la mémoire collective palestinienne, et crée un espace pour intervenir dans le récit, alors que les faits en question n’appartiennent pas seulement au passé, mais continuent de se produire jusqu’à maintenant.

Dima Hourani

Dima Hourani

Née en Jordanie en 1985, Dima Hourani a obtenu une licence de Beaux-Arts de l’Académie Internationale d’Art en Palestine à Ramallah en 2011, puis un master de Beaux-Arts de l’Académie Nationale des Arts Norvégienne à Oslo. Elle est également diplômée en graphisme et en éducation pour la réinsertion. Sa pratique artistique se concentre sur la remise en question et la réinterprétation des signes, symboles et stéréotypes, au sein d’une communauté donnée. En tant qu’artiste visuelle, elle explore de nouveaux espaces sous la forme d’interventions sociales. En proposant des lectures alternatives, elle se prononce en faveur de l’hybridation culturelle et de la possibilité du changement.

 

Trailer

Memory of a fish

Photos