Bilan de la 3ème édition du Festival Ciné-Palestine

Le Festival Ciné-Palestine 2017 : une 3ème édition couronnée de succès.

Avec une fréquentation record qui dépasse les 2 700 festivaliers, le FCP, qui a eu lieu du 2 au 11 juin 2017, a renforcé son statut de rendez-vous incontournable de l’agenda culturel parisien. À Paris et en Seine Saint-Denis, le FCP est devenu le forum privilégié pour la promotion et la diffusion du cinéma palestinien.

Quelques chiffres sur cette brillante édition

Cette année encore, le FCP a su relever le défi de mettre en lumière la diversité, la vitalité et la qualité du cinéma palestinien. Cette 3ème édition a été marquée par une hausse significative de la fréquentation. En 2016, la 2ème édition avait réuni 2 300 spectateurs pour 15 jours de programmation. Cette année, la fréquentation est en nette progression puisque ce sont près de 2 700 personnes qui se sont déplacées, pour assister aux différentes rencontres cinématographiques et culturelles qui ont ponctué ces 10 jours de festivités.

Le FCP s’est inscrit dans la continuité de ses précédentes éditions en proposant une programmation riche et variée, à l’image de la scène artistique palestinienne. C’est autour des 27 films, que plusieurs générations de réalisateur -trice-s palestiniens et internationaux ont rencontré le public du Festival. Les 19 séances, programmées dans nos 5 cinémas partenaires, Le Luminor Hôtel de Ville et Les 3 Luxembourg à Paris, Le Méliès à Montreuil, L'Écran à Saint Denis, et Le Studio à Aubervilliers, sont nombreuses à avoir fait salle comble.

Au programme de cette édition : 14 longs-métrages et 13 courts-métrages, avec de nombreux films documentaires, de fiction ou encore d’animation, qui ont offert une multiplicité de points de vue artistiques autour de la question palestinienne. Pour cette 3ème édition, la programmation a été enrichie par : 2 focus thématiques, avec la rétrospective Mohammad Bakri et le « Regards croisés sur 1967 » ; la master-class Mohammad Bakri ; 2 concerts et une soirée en plein air. Le FCP a organisé, pour la première fois de son histoire, un Concours du court-métrage récompensant le talent de jeunes cinéastes palestiniens.

Moments forts de la 3ème édition du Festival Ciné-Palestine

Wed, 05/31/2017 - 21:54 - Concert d'ouverture de la 3e édition du Festival Ciné-Palestine - La Marbrerie 31-05-2017
© Stéphane BurlotThu, 06/01/2017 - 00:47 - Concert d'ouverture de la 3e édition du Festival Ciné-Palestine 31-05-2017
(c) Tatiana AounWed, 05/31/2017 - 20:08 - Concert d'ouverture de la 3e édition du Festival Ciné-Palestine - La Marbrerie 31-05-2017
© Stéphane BurlotSun, 06/04/2017 - 14:56 - IMG_9584Fri, 06/02/2017 - 19:54 - Soirée d'ouverture du FCP 2017 - le 2 juin 2017 - Projection de Ghost Hunting, réalisé par Raed Andoni

Opening night of FCP 2017 - June 2nd, 2017 - Screening of Ghost Hunting, directed by Raed Andoni
© Stéphane BurlotFri, 06/02/2017 - 20:40 - Soirée d'ouverture du FCP 2017 - le 2 juin 2017 - Salle comble pour la projection de Ghost Hunting, réalisé par Raed Andoni - Prix du meilleur documentaire et Prix du Public à la dernière Berlinale

Opening night of FCP 2017 - June 2nd, 2017 - Full house for the screening of Ghost Hunting, directed by Raed Andoni - Winner of the Best Documentary Award and Public Choice Award at the last Berlinale
© Stéphane BurlotFri, 06/02/2017 - 22:36 - Raed Andoni et l'équipe de Ghost Hunting pendant le débat qui a suivi la projection

Raed Andoni alongside Ghost Hunting's movie crew during the Q&A 
© Stéphane Burlot
Sun, 06/04/2017 - 19:56 - Mohammad Bakri (actor, director and Israeli director of Palestinian descent) during a master class - Paris, June 4 2017.
Third edition of the Cine-Palestine festival, organized in Paris and the Paris region and devoted to the promotion and support of Palestinian cinema.

Mohammad Bakri (acteur, metteur en scene et realisateur israelien d'origine palestinienne) lors d'une master class - Paris 4 juin 2017.
Troisieme edition du festival Cine-Palestine, organise a Paris et région parisien et consacre a la promotion et au soutien du cinema palestinien.
© Stéphane Burlot

Concert d’ouverture

Les festivités de cette 3ème édition du FCP ont commencé par un concert d’ouverture exceptionnel à la Marbrerie, à Montreuil, le 31 mai dernier. Ce sont plus de 450 spectateurs qui se sont laissés séduire par un line-up inédit, mettant à l’honneur la scène alternative arabe montante : DJ Missy Ness et SAMA’ ainsi que le groupe 47SOUL.

Wed, 05/31/2017 - 21:54 - Concert d'ouverture de la 3e édition du Festival Ciné-Palestine - La Marbrerie 31-05-2017
© Stéphane Burlot

Rétrospective Mohammad Bakri

Après les rétrospectives consacrées aux carrières de Hany Abu-Assad et de Michel Khleifi au cours de ses deux premières éditions, le Festival Ciné-Palestine a dédié celle de cette année à l’œuvre de Mohammad Bakri, une autre référence incontournable du cinéma palestinien.

Dans le cadre de cette rétrospective, et devant un public conquis et enthousiaste, s’est tenue pour la première fois une master-class, animée par l’éminente journaliste et critique de cinéma, Houda Ibrahim, pendant laquelle Mohammad Bakri a pu revenir sur les temps marquants de sa carrière d’homme de théâtre et de cinéma.

Sat, 06/03/2017 - 21:54 - 2017-06-03_fcp25073

Focus « regards croisés sur 1967 »

Le Focus "regards croisés sur 1967", a commémoré les 50 ans de La Guerre des Six Jours, qui a eu pour conséquence l’occupation de Gaza, de la Cisjordanie, de Jérusalem-Est, du Sinaï et du Golan.

Tournés entre 1972 et 2016 par plusieurs générations de cinéastes, les 6 films projetés dans le cadre de ce focus, donnent chacun une vision différente de la manière dont cette guerre et ses conséquences ont été vécues au sein de la société palestinienne, et dans le monde arabe. Ce focus a également permis d’engager de nombreuses questions très intéressantes sur l’évolution des représentations cinématographiques de cet évènement historique.

Tue, 06/27/2017 - 14:18 - Palestine, people's record

Inauguration du premier Concours du court-métrage

Cette année a marqué la concrétisation d’une initiative aussi importante qu’ambitieuse : la toute première édition du Concours du court-métrage du FCP, qui récompense la créativité de la nouvelle génération de cinéastes palestiniens. Plus d'une trentaine de courts-métrages ont été reçus par le comité d'organisation, qui en a sélectionné 5.

Un jury d’exception, composé d’artistes et de professionnels du cinéma, a plébiscité le documentaire The Living Of The Pigeons (2015, 16’), faisant de Baha’ Abu Shanab, le premier réalisateur à recevoir le Prix du Jury. Le Prix du Public, a quant à lui été décerné à Fadi Idris pour son documentaire Six Fingers (2016, 20’).

Pendant toute la durée du Festival, notre partenaire presse, Mediapart, a permis à ses abonnés de découvrir les 5 films en compétition. Une telle initiative correspond à la volonté du FCP de sensibiliser le public français à la qualité du cinéma palestinien.

Et c’est toujours dans l’optique d’encourager et d’accompagner cette génération émergente de cinéastes, que le FCP entend renouveler et renforcer ce concours, lors de ses prochaines éditions.

Tue, 06/06/2017 - 22:16 - Première édition du Concours du court-métrage de l'histoire du FCP
© Stéphane Burlot

Soirée en plein air

En s’associant au cinéma L'Écran, au Cinéma Voyageur et à la Mairie de Saint-Denis, le FCP a organisé, le 9 juin 2017, une séance gratuite en plein air, du documentaire Gaza Surf Club (2016) de Philipp Gnad et Mickey Yamine.

La séance a été précédée par un concert de Naïssam Jalal et Osloob, et par un repas palestinien, préparé par la cheffe palestinienne Rania Talala, aidée par l’association des Tabliers Volants. Ce repas a été servi à plus de 300 personnes.

Cette soirée en plein air, qui a remporté une franche adhésion du public, répond à l’ambition du FCP de faire découvrir au plus grand nombre le cinéma palestinien. Cette soirée est notamment parvenue à attirer un public de curieux, dont une partie s’est ensuite déplacée à Aubervilliers, pour assister aux projections du week-end de clôture.

Fri, 06/09/2017 - 22:54 - Photos de la soirée en plein air à Saint-Denis : concert Naissam Jalal & Osloob, Repas Palestinien, Projection Gaza Surf Club
© Stéphane Burlot

Une communication au service de la promotion du cinéma palestinien

Afin d’offrir une vitrine de premier ordre aux oeuvres et aux artistes qui sont au coeur du FCP, le comité d’organisation a fait le choix d’accentuer sa stratégie de communication. Cette présence accrue sur les réseaux sociaux, témoigne d’une volonté d’interagir davantage avec le public, les artistes ainsi qu’avec les médias. Ce sont près de 8 000 abonnés, qui suivent les activités du FCP, sur Facebook, Twitter, Instagram, Flickr et Youtube. Le renouvellement de l’identité visuelle du FCP, effectué par le graphiste Walid Bouchouchi, a sans conteste contribué à augmenter la visibilité du Festival.

Cette stratégie s’est avérée payante. La 3ème édition du FCP a ainsi bénéficié d’une large couverture médiatique, soulignant l’intérêt croissant et manifeste que génère désormais le Festival. Le comité d’organisation tient particulièrement à multiplier les rencontres entre les médias et les artistes, afin que ces derniers puissent porter leurs voix, et se faire connaître du public français.

Cette année, au-delà de nos inestimables partenaires média existants, Monte Carlo Doualiya (MCD), Middle East Monitor, TV5 Monde ou encore France 24, ont chacun contribué à une expansion importante de l’audience et de la notoriété du FCP, en termes géographiques, linguistiques et de mode de diffusion. Chacun de ces médias a, admirable retranscrit l’incroyable ambiance de cette brillante édition du Festival Ciné-Palestine, et offert à nos invités, des opportunités uniques de travailler.

Renforcer le rôle du FCP en tant que plateforme de promotion et de diffusion du cinéma palestinien

Depuis sa création, le Festival a su jouer un rôle de trait d’union entre les artistes palestiniens. Dépassant les restrictions imposées par les frontières, le FCP s’est transformé en véritable point de ralliement pour un nombre grandissant de ces artistes. Leurs rencontres, toujours émouvantes et enrichissantes, motivent les membres du comité dans leurs efforts pour continuer à faire vivre, et croître, le Festival Ciné-Palestine.

Le comité d’organisation du FCP entend tenir un rôle majeur dans l’accompagnement à la création, la production et la diffusion du cinéma palestinien. Dans l’optique d’établir des relations durables entre les acteurs de l’industrie du cinéma, palestiniens et français, les prochaines éditions auront vocation à accueillir des journées professionnelles.

Le comité d’organisation souhaite mettre en place, dès l’année prochaine, des tables rondes et des ateliers, afin de cerner les enjeux de la création cinématographique palestinienne et discuter de ses perspectives d’avenir. En offrant ce cadre propice aux échanges d’expériences, le FCP ambitionne de devenir un incubateur de projets autour de ce cinéma.

Sun, 06/11/2017 - 21:36 - Clôture de la 3ème édition du Festival Ciné-Palestine 
© Stéphane Burlot

 

Le comité d’organisation du FCP 2017.

Festival Ciné Palestine ©